• La Goulette

    Tunis

De jour comme de nuit, émane de La Goulette un appel envoûtant à l'escapade. Cité historique au patrimoine protégé, village cosmopolite à la croisée des chemins et des vacanciers, La Goulette se veut une ville plus belle, plus conviviale, plus accueillante, plus respectueuse de l’environnement et des générations futures, baignée dans les couleurs du soleil.

En été, à La Goulette, le pouls du temps bat à un rythme mystérieux, celui du rien vacancier qui nargue le visiteur et le pousse au farnienté limace. Voilà une ville singulière qui brave le temps, défie l’âge et conserve  jalousement les traces de sa splendeur passée.





C’est une métropole qui fascine, qui a toujours quelque chose d’intime et de secret à offrir mais qui livre chichement ses secrets. Le soir, la noirceur lui apporte un petit quelque chose de spécial. Elle est porteuse de mystère, de possibilités, d’aventure et peut transformer l’ambiance urbaine du quotidien en une atmosphère de fête. Nuit et jour, sans interruption, la ville est en mouvement. En effet, La Goulette est la station balnéaire la plus populaire du Grand Tunis. Très proche des cœurs des Tunisiens, ses plages sont envahies chaque été par des milliers d’estivants. On reconnaît les goulettois par leur teint un peu plus basané. Mais quand les frontières de la nuit tombent, la ville  propose une nouvelle dynamique urbaine, plus festive,  plus créative, moins «ordinaire».





En effet, La Goulette, le soir, est une ville trépidante grâce à une foule bigarrée, qui se répand dans toutes les principales artères de la ville.





Mais partout où l’on passe,  les odeurs des mets vous  entrent jusque dans l’âme et vous mènent droit au cœur de l’avenue Franklin Roosevelt, rue gastronomique par excellence qui compte plus de 40  restaurants, dont huit sont classés touristiques. En effet, les effluves criards du poisson  et le fumet des belles pièces grillées au feu de bois font saliver les palais les plus exigeants. Cette spécialité est le reflet même  d’une forte et longue tradition culinaire.

Pageot, daurade, loup et mulet, les passants frémissent à la rencontre de l’odeur d’un poisson frais qui sent la mer et l’iode. A plusieurs reprises, par le toucher, les clients les plus audacieux n’hésitent pas à tester la fraîcheur du poisson. Question de savoir si l’animal est entier.





L’avenue de la République, avec ses terrasses de cafés à même la plage, offre également des moments de pur bonheur, les pieds dans l’eau.





Sur cette corniche, une légère brise  parsemée de mille et une couleurs, caresse les amateurs des sorties vespérales qui auscultent du regard les eaux grises, écumées de la Méditerranée qui se mêlent à un ciel couleur de plomb. Néanmoins, c’est sur cette corniche avec cette étendue de terrasses qu’on découvre la Goulette des veillées nocturnes. C'est par habitude ou par enchantement que les Goulettois optent pour les soirées au bord de la plage, n’hésitant pas à  se balader torse nu, les visiteurs privilégient les terrasses des cafés : « le Chebli », « la Marina » ou « Miled ».





Pour colorer l’atmosphère, des vendeurs ambulants se fondent dans le décor afin de l’égayer avec des senteurs rafraîchissantes et des acrobaties autour des chaises sur les terrasses.