• Chott Jerid

    Kebili - Tozeur

Immense étendue de cristaux de sel et de pierre, le Chott est une dépression asséchée, légèrement recouverte d’eau en hiver, donnant l’apparence d’une mer intérieure. Le cadre est idéal pour la pratique du char à voile. Les agences de voyages y organisent incentives, déjeuner etc.

La traversée du Chott El Jérid, ce grand lac croûté de sel et dont le reflet, par un soleil ardent, fait naître de troublants mirages, illustre fort bien le contraste de paysages dont regorge la région du Grand Sud. Ici, on plonge au cœur même d’un univers magique, où l’étrangeté des lieux procure la sensation d’être sur une autre planète. Le Chott El Jerid, avec son immense étendue de sable, de terre et de sel confondus s'étend sur quatre-vingts kilomètres.

Avant d’atteindre ces marécages si particuliers, une route aride à la maigre végétation odorante réserve pas mal de surprises. Chaque pas à l’intérieur du chott vous fait vivre un cliché inattendu aux allures de dessins rupestres spectaculaires.

Mais lorsqu’on se retrouve au centre du Chott El Jerid, dont les cristaux de sel à sa surface miroitent au soleil, des mirages apparaissent et persistent tant qu'ils se trouvent dans un axe précis. Mais plus on approche de la dépression du Chott El Jerid, plus ses reliefs offrent des points de vue splendides. Des deux côtés de la route, le sel de ce marécage asséché continue d’accompagner le visiteur et se soulève par endroits jusqu'à ressembler à de petites tentes du désert. Parfois, ce paysage un peu lunaire donne l'illusion d'être au bord de la mer, car les mirages sont plus intenses et vous assurent une eau plus vraie que nature tout autour de vous.

C’est ici, dans le

chott El Jerid

, que le célèbre réalisateur Georges Lucas avait creusé des cratères et aménagé la ferme où Luke Skywalker admire les deux soleils. En été, par 50 dégrées (réels, pas galactiques!), le repérage des cinéphiles peut devenir difficile; imaginez alors la chaleur qu'ont dû éprouver les acteurs! Plus étrange, dans une interview au Figaro Magazine, Spielberg affirme que sur le tournage de Star Wars en allant de Nefta à Tataouine et en traversant le Chott, au mois d’août, il a vu E.T., son célèbre personnage descendre des mirages. C’est ainsi qu’E.T. est né au Jérid.

A 14 Km au nord de Nefta, au bord de chott el Gharsa, Jules Verne a fait arrêter la cavale de son héros évadé de la prison de Gabès dans son fameux livre «La mer intérieure». Cet étrange et agréable roman sur l’utopie d’un certain Roudaire qui voulait transformer le Chott du Djérid en une mer intérieure en projetant de creuser un canal à partir du Golfe de Gabès.