• Bizerte

    Vieux Port de Bizerte

Fondée au Xe siècle av.-jC. par les Phéniciens, la ville de Bizerte (Benzart), de par sa situation à la pointe nord-est de la Tunisie, a toujours constitué une  position stratégique de premier ordre. Elle a vu défiler tour à  tour Romains, Arabes, Espagnols, Turcs et Français.


En effet, Bizerte (Hippo Diarrhytus dans l’antiquité) semble avoir  été l’un de ces comptoirs phéniciens qui jalonnaient la côte méditerranéenne. L’influence grecque s’y fit sentir très tôt, avant même l’expédition en Afrique d’Agathocle, tyran se Syracuse, qui l’occupa en 308 av. J-C Mais c’est l’emprise carthaginoise  qui  prédomina. Avec l’Empire, la cité prit de l’essor.





Hippo Diarrhytus comprend un second élément linguistique d’origine grecque qui décrit la topographie du site : « traversé par les flots », allusion au chenal qui traverse la ville. Bizerte a développé sous le protectorat  français une industrie fortement liée à la fonction militaire. Il a fallu, avec l’indépendance, s’orienter vers d’autres activités : raffinage du pétrole, industrie du meuble, de la céramique, de la chaussure, de la confection.





La zone franche de Bizerte, créée à  l’initiative  de l’Etat, permet  aux  industriels étrangers de s’implanter  autour du  port, à la condition de réexporter toute leur production. Le tourisme est en plein développement ; une zone hôtelière à l’ouest de la ville bénéficie  d’une immense plage de sable fin.