• Sfax - Kerkennah

    Kerkennah

A la lisière des régions du Sud, mais ouverte sur la mer, Sfax est une vieille cité devenue à l’époque moderne la deuxième ville de Tunisie par sa population et son importance économique.

A l’écart des grands centres touristiques, ayant conservé une magnifique Médina entourée de remparts, elle possède une authenticité qui lui donne un attrait particulier.





En face, pour lui faire pendant, un archipel tout proche, accessible par le bac, offre ses plages de rêve et son atmosphère hors du temps : les îles Kerkennah.





A l’orée du Grand Sud tunisien, au coeur d’une région déjà marquée par la proximité du Sahara, Sfax est environnée d’immenses oliveraies parfaitement ordonnées auxquelles elle doit son rang de capitale tunisienne de l’huile d’olive. C’est aussi une grande ville portuaire, industrielle et commerçante. Une ville de contrastes, prospère et active tout en restant profondément ancrée dans la tradition.





Plusieurs hôtels d’excellent confort permettent de séjourner à Sfax et d’en découvrir les multiples facettes. Son centre-ville  n’est pas dénué d’un certain cachet : des placettes et galeries couvertes sont entourées d’immeubles originaux de style arabisante, dont les créneaux et les tours en forme de minaret s’inspirent de l’architecture islamique ancienne.





On visitera longuement la Médina parfaitement conservée et grouillante de vie, qui compte parmi les plus remarquables de Tunisie.

A moins d’une heure de Sfax et de son charme un peu austère, l’archipel de Kerkennah à la beauté envoûtante des îles lointaines. 

Avec ses deux îles principales, Gharbi et Chergui, basses et couvertes de palmiers, Kerkennah offre des paysages de rêve.

C’est aussi un univers à la personnalité attachante et aux traditions originales, reflet d’une longue histoire et de multiples échanges avec d’autres contrées méditerranéennes.





La pêche utilise toujours des méthodes ancestrales: dans les eaux peu profondes, on harponne les éponges à l’aide d’un trident, on recueille les poissons piégés dans des pêcheries fixes, on capture les poulpes à l’aide de poteries creuses où ils viennent se cacher.





On trouve aussi à Kerkennah des témoignages d’un passé lointain. La vieille forteresse Borj el-Hissar rappelle que l’île fut convoitée jadis par les Espagnols, les Vénitiens et les Turcs.





A son pied gisent les restes d’une ville antique ; ils témoignent de l’histoire très ancienne de ces îles qui connurent un hôte célèbre : le général carthaginois Hannibal y fit escale sur le chemin de son exil en Orient…