• Nabeul - Hammamet

    La cote de Hammamet

C’est la «Costa del Sole de la Tunisie».
La région Nabeul-Hammamet, est, sans conteste, la station des vacances et du divertissement par excellence grâce à la conjugaison des charmes de la mer, du sable et du ciel, du soleil, des palmiers et des orangers.

Dans ces hauts lieux du tourisme, les visiteurs du monde entier s’y comptent par milliers. Chef-lieu administratif de la région, outre ses attraits naturels et touristiques, Nabeul est aussi la capitale de la poterie.





L’ex- Néapolis, « place de commerce  des Carthaginois » (Thucydide), s’organisait à l’époque  arabe autour d’un Ksar (forteresse), qui a laissé  son nom au plus ancien quartier de la ville.





Cette ville a su renouer avec une tradition millénaire et l’enrichir par les  apports de la modernité au point de devenir la capitale de l'artisanat tunisien. En effet, la poterie est à Nabeul une activité qui remonte à l’époque romaine. Elle est  produite dans des ateliers à caractère  artisanal qu’il est possible de visiter.





Parmi les autres activités artisanales, figurent la broderie, la distillation des parfums selon les plus vieilles recettes (fleurs d’orangers, de jasmin, de géranium, etc.), la sparterie  et la sculpture de la pierre.





Un marché hebdomadaire   riche en couleurs s’y tient le vendredi. Mais l'attrait irrésistible de Nabeul réside aussi dans celui d’une station touristique réputée pour ses  belles  plages de sable fin et ses  hôtels jardins.Hammamet pour sa part a compté parmi ses visiteurs des personnages illustres : Winston Churchill, Oscar Wilde, André Gide, Paul Klee, Sophia Loren etc.





Le dynamisme économique et démographique du Cap Bon a fait de cette côte, qui va de Korba à Hammamet (soit 36km), une agglomération presque continue, où il fait bon vivre entre met ? et vergers. Prés  d’un tiers de l’équipement touristique national tunisien est concentré ici et  accueille,  bon an mal an, plus d’un million  de touristes.